Décide d'être toi-même : 1. Démarre

00:13


J'ai laissé mon blog de côté depuis plusieurs mois en me concentrant sur mes vidéos qui sont pour moi une excellente façon d'exprimer ma créativité. Pourtant, j'ai toujours ce besoin d'écrire, mais pas simplement d'écrire pour moi. J'ai besoin de le partager ou du moins savoir que je le partage. Partager ce que j'écris est comme une façon de m'assurer que j'ai terminé ce paragraphe, que je ne reviendrai pas dessus, qu'il fait parti de ce monde et que je lui laisse la liberté totale d'exister et de toucher quelqu'un ou non. J'ai écrit les lignes suivantes il y a déjà plusieurs mois (le 22 avril, 4 mois et 5 jours pour être précise) avec des dizaines d'autres lignes que je partagerai avec vous au fur et à mesure du temps. 

J'ai compris aujourd'hui qu'il y a quelque chose de magique dans le fait de se laisser aller à l'écriture et en même temps le fait de redécouvrir son écrit, le transformer, le métamorphosé, parfois des mois après. J'espère sincèrement que vous retirerez quelque chose ou passerez un bon moment à lire ces petits morceaux de moi qui prennent forme en des mots. Je vais les intituler : "les segments de mon journal" en références à un journal intime. J'en apprends tellement sur moi et je vais tenter de vous expliquer comment et pourquoi. Vous comprendrez également mieux petit à petit le titre : "Décide d'être toi-même". C'est parti ?

1. Démarre 


Je démarre ce "projet" de manière inattendue et presque involontaire, comme à vraie dire la plupart des gros projets et changements que j'ai pu avoir dans ma vie. Dans un sens, c'est un peu excessif de dire que c'est involontaire puisque j'ai choisi à ce moment précis de démarrer ce "journal", mais je ne me promet rien, je n'en attend rien. Je décide tout simplement d'expérimenter et me faire plaisir d'une façon différente, encore jamais connue de mon être. Peut-être ne sera-t-il pas uniquement des lignes de mots qui se suivent couchés sur le papier qui se trouve face à moi. Peut-être aurais-je le courage de les partager. Je l’espère certainement au fond de moi. Non partagés les écrits se limitent à des exutoires. Quelques lignes et on se sent plus léger, l'esprit désencombré, mais pourquoi se contenter de si peu ? Vous me direz c’est peut-être déjà beaucoup dans ce monde où le stress nous envahit si vite et peut surgir n’importe où, n’importe quand. Pour autant, centrer uniquement son expérience de l’écriture d’un journal intime sur la recherche de l’apaisement, du calme intérieur, c’est peut-être passer à côté de ce que cette expérience peut nous apporter et apporter aux autres en étant partagée. Plus facile à dire qu’à faire oui. Lâcher prise face à la feuille de papier, signifie lâcher prise face à soi-même, et lorsqu’on se relit, accepter ses défauts, ses doutes, ses imperfections, ses incohérences. Or, la compréhension et l'acceptation de l'imperfection est à la base de tout changement, la première étape. 


Look
Combi-short : Mango 
Sandales : Eram
Lunettes : Ray Ban


Un article sans image ne serait pas un vrai article, mais on est d'accord qu'elles n'ont aucun lien avec le texte, si ce n'est moi.



You Might Also Like

3 commentaire

Merci de ton passage sur mon blog ! Je suis impatiente de lire le petit mot que tu vas me laisser ;) N'oublie pas d'ajouter ton pseudo (c'est plus sympa de savoir qui commente) et de t'abonner au blog (par e-mail ou Facebook) pour suivre toutes mes actualités !
A très vite !
Ursula

Subscribe